Imagine Savigny

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, février 21 2014

À NOUVEAU CONDAMNÉE LE 14 FÉVRIER 2014, LAURENCE SPICHER BERNIER S’ENFONCE DANS LE MENSONGE

Dans un texte publié sur son site de campagne et intitulé «Salir ses adversaires, quand on a rien à dire», Mme Spicher-Bernier prétend répondre à un article qui lui a déplu du Parisien du 15 février 2014 intitulé « la maire condamnée à verser 3000 euros » et expliquer à ses lecteurs « ce qu’on ne (leur a) pas dit ».

Ce communiqué est un modèle d’outrances et de mensonges qui en dit long sur des méthodes et une conception de la politique avec lesquelles nous entendons rompre définitivement.

Rétablissons la vérité et, à notre tour, expliquons aux électeurs ce que Mme Spicher-Bernier ne leur dit pas.

RAPPEL DES FAITS :

– 6 septembre 2011 : Le tribunal correctionnel d’Evry condamne Mme Spicher-Bernier à une peine de 8 mois d’emprisonnement avec sursis, pour escroquerie et exercice illégal de la profession d’avocat.

– En 2011, Mme Spicher-Bernier dépose dix plaintes avec constitution de partie civile pour diffamation, contre les élus socialistes et apparentés de l’opposition, qui avaient osé évoquer cette condamnation.

– 14 février 2014 : Le tribunal correctionnel de Paris condamne Mme Spicher-Bernier à verser aux conseillers municipaux socialistes et apparentés qu’elle poursuivait la somme de 3000 euros, pour le motif suivant : « Laurence Spicher-Bernier a manifestement agi de mauvaise foi en déposant plainte avec constitution de partie civile »

LES MENSONGES DE LAURENCE SPICHER-BERNIER

• Laurence Spicher-Bernier tente de se placer en victime de la justice et de ses adversaires en essayant de faire croire qu’elle avait passé « un accord » avec les conseillers municipaux qu’elle poursuivait.

MME SPICHER-BERNIER MENT

Ce qu’elle ne vous dit pas, c’est qu’elle a décidé seule de se désister de ses plaintes par peur de perdre et de se faire ridiculiser publiquement. Son avocat a annoncé en audience publique cette décision unilatérale et les conseillers poursuivis ont immédiatement répliqué qu’ils maintenaient leur demande de condamnation de Laurence Spicher Bernier. L’accord dont elle parle n’a jamais existé.

• Laurence Spicher-Bernier écrit que la mise en examen des conseillers municipaux d’opposition signifiait que « la justice a considéré qu’il y avait là matière à poursuivre puisqu’elle les a renvoyés en correctionnelle ».

MME SPICHER-BERNIER MENT À NOUVEAU

Ce qu’elle ne vous dit pas, c’est qu’en matière de diffamation le renvoi devant le tribunal correctionnel est AUTOMATIQUE et OBLIGATOIRE. C’est la loi. C’est ainsi que le tribunal a condamné Laurence Spicher-Bernier et non pas les élus qu’elle poursuivait.

• Laurence Spicher-Bernier affirme que le tribunal n’a pas « estimé infondés les faits reprochés » aux conseillers municipaux qu’elle poursuivait.

MME SPICHER-BERNIER MENT ENCORE

Ce qu’elle ne vous dit pas, c’est ce qui est écrit dans le jugement : « les propos incriminés tenus dans le cadre de l’expression de l’opposition municipale (…) n’excédaient pas les limites autorisées par la loi (…) dès lors que Laurence Spicher Bernier avait effectivement été déclarée coupable par le tribunal correctionnel d’Evry le 6 septembre 2011,(…) ».

C’est pourtant très clair et le tribunal a condamné Mme Spicher-Bernier pour abus de constitution de partie civile, après avoir relevé sa mauvaise foi et l’absence de fondement des poursuites, comme la loi l’y oblige.

• Laurence Spicher-Bernier voudrait faire oublier ses antécédents judiciaires en écrivant que « le dossier privé (…) demeure une affaire privée remontant à plus de 15 ans où l’engagement et la défense syndicale (…) n’ont aucun rapport avec la vie publique où (sic) l’exercice et la compétence de maire ».

Dès le 23 mars prochain, les saviniennes et las saviniens diront s’ils estiment qu’une condamnation à de la prison avec sursis pour escroquerie est une affaire personnelle sans rapport avec l’exercice d’un mandat de Maire…

CETTE DÉCLARATION DE MME SPICHER-BERNIER RÉVÈLE SURTOUT UN SCANDALE :

Ce qu’elle ne vous dit pas, c’est que ses avocats ont été payés par la ville. Puisqu’elle affirme qu’il s’agissait d’une affaire privée, pourquoi ses avocats ont-ils été payés par la ville ? Les contribuables saviniens ont payé pour que Laurence Spicher-Bernier tente d’étouffer sa condamnation pour escroquerie. C’est inacceptable.

Elle doit rembourser à la commune l’argent public qui a servi à payer ses avocats pour régler ses affaires personnelles. Si elle ne le fait pas spontanément, nous lui demanderons de rendre des comptes.

Enfin, expliquant qu’on « racle le fond des poubelles pour faire campagne », que « tout n’est pas permis en politique », , Mme Spicher-Bernier croit devoir ajouter qu’elle et ses amis « ne sombrerons pas dans de tels paroles et comportements qui s’attaquent aux personnes (…) C’est là la différence entre nous ».

AVANT DE DONNER DES LEÇONS DE MORALE, MME SPICHER-BERNIER DEVRAIT BALAYER DEVANT SA PORTE.

Depuis le début de la campagne, en guise de seul argument elle multiplie les propos outranciers et les attaques personnelles sur son site de campagne et sur les réseaux sociaux.

MME SPICHER-BERNIER A PLACÉ TOUTE SEULE SA CAMPAGNE AU NIVEAU DU CANIVEAU.

Nous n’avons pas l’intention de jouer dans la même catégorie qu’elle.

Jean-Claude Leost, Chadia Semdani, Jean-Marc Defrémont, Gisèle Nedjar, Béatrice Bonnaud-Terres.
Untitled

dimanche, novembre 17 2013

Conseil municipal le mardi 19 novembre 2013 à 8h30

Le conseil municipal de Savigny sur Orge se réunit le mardi 19 novembre 2013 à 8h30 en salle des mariages. L'ordre du jour en est le suivant :

Lire la suite...

mercredi, octobre 9 2013

Question orale portant sur le transport scolaire. Conseil municipal du 30 septembre 2013

Des parents d’élèves des écoles de Savigny-sur-Orge, très inquiets pour la sécurité de leurs enfants, nous ont alertés sur l’état de vétusté de certains cars municipaux affectés au transport scolaire.

Lire la suite...

samedi, septembre 28 2013

Conseil municipal le lundi 30 septembre 2013 à 8h30

Le conseil municipal de Savigny sur Orge se réunit le lundi 30 septembre 2013 à 8h30 en salle des mariages. L'ordre du jour en est le suivant :

Lire la suite...

lundi, juillet 1 2013

Conseil municipal le vendredi 5 juillet 2013 à 8h30

Le conseil municipal de Savigny sur Orge se réunit le vendredi 5 juillet 2013 à 8h30 en salle des mariages. L'ordre du jour en est le suivant :

Lire la suite...

samedi, juin 22 2013

Pourquoi le Conseil municipal du 24 juin 2013 à 8h30 se tiendra sans l'opposition ?

Madame le Maire,

J'ai été destinataire, le mercredi 19 juin dernier, d'une convocation pour une séance du conseil municipal fixée au lundi 24 juin prochain, à 8 heures 30.

Je vous informe que, du fait de contraintes d'ordre strictement professionnel, il ne me sera pas possible d'assister à cette séance.

Je vous précise que pour les mêmes raisons, aucun des membres du groupe que je préside ne pourra être présent.

En effet, qu'il s'agisse de Mesdames NEDJAR, SEMDANI et TERRES ou de Messieurs DEFREMONT et LACOSTE, chacun d'entre nous exerce une activité professionnelle qui ne nous permet pas de nous libérer sans un minimum d'anticipation.

Si jusqu'à ce jour nous avons réussi, avec difficulté, à être présents ou représentés à chacune des séances du conseil municipal, il s'avère que nos contraintes respectives ne permettent à aucun d'entre nous d'être disponible le 24 juin, faute d'avoir été informés suffisament à l'avance de la date de la séance afin de nous organiser en conséquence.

Nous déplorons vivement de ne pas pouvoir participer à un conseil municipal au cours duquel les élus auront à se prononcer sur des sujets aussi importants que le compte administratif, le budget supplémentaire, la convention de gestion à intervenir entre la ville et la CALPE ou l'avis de la commune sur l'enquête publique du projet tram-train Massy / Evry, pour ne citer que ces quelques exemples.

Nous faisons toutefois le constat, une nouvelle fois, qu'il s'avère absolument nécessaire d'améliorer les conditions dans lesquelles s'exerce, à Savigny sur Orge, la démocratie locale, au travers, notamment, de la tenue de ses conseils municipaux.

Les horaires choisis par le Maire depuis plusieurs mois posent évidemment d'importantes difficultés à ceux , parmi les conseillers municipaux, qui exercent une activité professionnelle et ne tirent par leurs moyens d'existence du mandat qui leur est confié.

Il se trouve, et vous ne l'ignorez pas, que la totalité des élus du groupe que je préside exercent, en plus de leur mandat bénévole de conseiller municipal, une activité professionnelle à temps plein.

Ces mêmes horaires, arrêtés par le Maire en toute connaissance de cause, sont également un obstacle pour tous les habitants qui travaillent et souhaiteraient assister aux séances, par nature publiques, du conseil municipal. Ils en sont clairement empêchés.

Enfin, le délai de convocation, s'il respecte le minimum admis par la loi, n'est absolument pas suffisant pour ajuster les agendas professionnels afin de permettre aux élus exerçant une activité professionnelle de s'organiser en conséquence, ni même de préparer sereinement une séance à laquelle 34 points sont inscrits à l'ordre du jour.

Absolument rien n'empêche de s'affranchir de ce délai de cinq jours, sauf à vouloir, délibèrement, mettre en difficulté certains élus, en faisant tout pour qu'ils soient informés des dates de séances le plus tard possible.

Ce contexte de travail est fortement préjudiciable à la qualité des débats, et donc à l'intérêt général, et à celui des saviniens en premier lieu. Beaucoup d'entre eux, à juste titre, le déplore.

Personne ne peut se satisfaire de cette situation, pas même au nom d'un intérêt partisan.

En conséquence, je vous demande une nouvelle fois, de faire en sorte que cette situation, préjudiciable à tous, s"améliore pour le reste de la mandature.

Je vous remercie de bien vouloir porter chacun des six élus du groupe "Imagine Savigny" comme "absent excusé" sur le procès verbal de la séance du 24 juin 2013.

Je vous prie de croire, Madame le Maire, en l'assurance de ma considération distinguée.

Jean Claude LEOST Conseiller municipal Président du groupe "Imagine Savigny"

Conseil municipal le lundi 24 juin 2013 à 8h30

Le conseil municipal de Savigny sur Orge se réunit le lundi 24 juin 2013 à 8h30 en salle des mariages. L'ordre du jour en est le suivant :

Lire la suite...

mercredi, juin 12 2013

Fiscalité, Budget, Intercommunalité : La majorité municipale de Savigny accumule mensonges et manipulations pour masquer sa déroute financière.

La majorité municipale en place depuis trente ans est désormais dans l’impasse. Ayant épuisé les réserves foncières de la ville, elle a accentué son retard sur le développement des équipements publics, plombé l’économie locale et réduit elle-même ses possibilités budgétaires par l’immobilisme et le repli sur soi. Aujourd’hui acculée par une asphyxie financière sans précédent, elle tente de faire porter le chapeau à la Communauté d’Agglomération dans laquelle elle vient tout juste d’entrer. Nous publions ici quelques éléments d’éclairage sur la situation réelle de notre commune.

Lire la suite...

lundi, avril 1 2013

Intervention au conseil municipal du 25 mars 2013 portant sur le budget primitif "Régie des transports" - 2013

Le conseil municipal a adopté le budget de la ville pour l’année 2013 lors de sa séance du 8 février dernier. A cette occasion, il a été voté l’attribution d’une subvention d’un montant de 468 411 € visant à abonder le budget de la régie des transports.

Lire la suite...

mercredi, mars 27 2013

Intervention au conseil municipal du 25 mars 2013 portant sur la Gratuité de l’inscription à la bibliothèque Médiathèque André Malraux

Depuis le 1er janvier 2013, date à laquelle Savigny a rejoint une intercommunalité, les saviniens qui aiment la lecture peuvent fréquenter gratuitement toutes les médiathèques des Portes de l’Essonne.

Lire la suite...

Intervention au conseil municipal du 25 mars 2013 relative à la Décision budgétaire modificative n° 01/2013

La recette inscrite au BP relative aux taxes foncières et d’habitation (17 020 000 €) a été calculée sur la base d’un taux communautaire du foncier bâti de 11,31% et sur la base d’un taux communal de la taxe foncière à 19,42 %.

Lire la suite...

Intervention au conseil municipal du 25 mars 2013 portant sur les taux des trois taxes communales pour l'année 2013

Comme chaque année, nous dénonçons l’injustice de la structure des taux, très favorable aux propriétaires qui louent des biens immobiliers, et très défavorable aux locataires qui assument une part majeure du financement de l’action communale.

Lire la suite...

mercredi, mars 20 2013

Conseil municipal le 25 mars 2013 à 8h30

Le conseil Municipal de Savigny-sur-Orge se réunit le jeudi 25 mars 2013 à 8h30 en salle des mariages. L'ordre du jour en est le suivant :

Lire la suite...

mercredi, février 27 2013

Conseil municipal le 28 février 2013 à 8h30

Le conseil Municipal de Savigny-sur-Orge se réunit le jeudi 28 février 2013 à 8h30 en salle des mariages. L'ordre du jour en est le suivant :

Lire la suite...

dimanche, février 17 2013

Nous avons voté contre le Budget primitif de la ville pour l'exercice 2013 au conseil municipal du 8 février 2013

Le budget primitif qui nous est soumis est marqué par la transformation majeure que représente l’entrée de Savigny dans l’Intercommunalité.

Lire la suite...

Question orale portant sur la mise en place des nouveaux rythmes scolaires au Conseil municipal du 8 février 2013

Le décret du 24 janvier dernier relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires a été publié au Journal Officiel du 26 janvier 2013.

Lire la suite...

Question orale portant sur la situation au conservatoire au Conseil municipal du 8 février 2013

Nous avons été alertés par les parents d’élèves du conservatoire de la situation conflictuelle auxquels le corps enseignant et le personnel municipal ont dû faire face ces dernières semaines.

Lire la suite...

Intervention au conseil municipal du 8 février 2013 portant sur l'Achat du volume brut crèche RAM 59-61 avenue du Vert Galan/avenue de la Belle Gabrielle

Lors de la commission d’Administration générale, ce projet de délibérations a fait l’objet de plusieurs remarques quant à son écriture et quant à son objet

Lire la suite...

Convention de délégation de service public pour l’organisation de la brocante 2013

Cette brocante est un des moments les plus animés de la vie de la commune.

Lire la suite...

Intervention au conseil municipal du 8 février 2013 portant sur la "Modification des autorisations de programme et d’engagement"

Nous comprenons bien que les investissements dans des équipements lourds peuvent s’étaler sur plusieurs années.

Lire la suite...

- page 1 de 7